Rire Jaune…

Rire jaune…

Un jour, Bernard Tapie évoquait le comportement du peuple français, en essayant de comprendre l’origine de son mécontentement…

Et celui-ci de lui rétorquer : « On en a marre ! »

-« Mais de quoi ? «  Relançait l’ancien patron d’Adidas.

-«  Bah on sait pas, mais on en a marre ! »

Situation sans doute aussi burlesque que celle des paysans de Kaamelott venant se plaindre au roi Arthur, mais sans savoir à quel sujet…

Oui, me direz-vous, mais cette fois, c’est différent, la colère porte un nom et touche des millions de gens qui portent haut leurs revendications…

On ne peut plus vivre, on n’y arrive plus, trop de taxe, d’oppression, les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent… donc c’est la guerre ! (hommage au chef Burgonde !!) Macron doit partir !

Comme si notre société était le fait d’un seul homme… Comme s’il suffisait de couper une tête pour que le miracle se produise…

Allez demander aux équipes de foot si l’éjection d’un entraîneur a permis de marquer plus de buts…

Pauvre France que celle qui ne réfléchit qu’à travers le prisme de BFM TV !

Pauvre pays qui parle d’état de guerre sans avoir mis les pieds en Syrie ou en Afghanistan !

Pauvre français qui n’a de cesse de se plaindre alors qu’il est assisté de sa naissance à sa mort…

Et pauvre de nous qui croyons que nos acquis sont mérités, et ce jusqu’à la fin des temps !

« La vérité ne nous plaît pas, alors on a le pays qu’on mérite ! » chantait Sardou en 2007.

Loin de moi de balayer d’un revers de main cette misère galopante, cette précarité des classes populaires, surtout lorsque nos élites se goinfrent à longueur de quinquennat tout en nous faisant la morale…

Surtout que ,croyez-moi, en tant que petit chef d’entreprise étranglé sous les taxes et les contrôles administratifs, je suis aux premières loges !

Bien entendu que l’exemple devrait venir d’en haut, mais la banalisation de la présidence et de l’Etat (sous sa forme générale) ne date pas d’il y a 18 mois !

Du Fouquet’s de Sarkozy au vaudeville scooterien de François Hollande, il y a belle lurette que la fonction présidentielle est galvaudée sans le moindre scrupule…

Et on voudrait aujourd’hui pendre Emmanuel Macron sous prétexte qu’il tente de faire bouger ce qui dort depuis 1/ siècle ?

Coincé entre la peur de l’avenir et la nostalgie du passé, le français critique même avant de connaître ce qu’on lui propose, vote l’impatience lorsqu’il sent sa capacité d’attente et de compréhension dépassées…

Dès lors, plus aucune logique ne le guide… Il monte à la capitale détruire ce qu’il faudra reconstruire… avec ses propres impôts ! Etrangle les honnêtes commerçants histoire d’augmenter les statistiques du chômage et des dépôts de bilan…

Sera le premier à se plaindre d’un Noël en demi-teinte faute de marchandise, alors qu’il aura organisé lui-même le blocage des entrepôts !

Le monde automobile –domaine qui me tient personnellement à cœur- concentre en lui-même tous les errements de nos dirigeants et la bêtise de ses usagers…

Passons sur la galéjade du contrôle technique… Trop strict, pas assez… On pousse les professionnels à investir, on terrorise les clients, et quand tout le monde en a pris son parti, on stoppe le tout !

On se croirait revenu à l’époque de l’éco taxe !

J’ose ce pari fou qui consiste à trouver une logique là-dedans : On veut sauver la planète, mais on délaisse l’entretien du parc vieillissant, qui de ce fait pourra continuer à polluer la dite planète !

Même Raymond Devos -maître incontesté de l’absurde-aurait trouvé le scénario un peu gros.

Dois-je dire un mot sur l’arrêt de mort programmé du gasoil ? Cette fumisterie qui consiste à nous faire croire que les moteurs diesel nous tuent alors que nos filtres à particules protègent 99% des rejets ?

Alors oui, je vous entends de là… tout cela, c’est la faute de nos dirigeants !

Mais comme disait Coluche, « il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vende pas ! »

Qui vous oblige à mettre 20 000 euros dans une Zoe qui roule 300 km et dont on ne saura pas quoi faire des batteries dans 10 ans ?

Qui vous oblige à dire amen aux injonctions des journalistes de BFM TV ?

Où est passé notre libre arbitre ? Comment s’exprime la clairvoyance, le recul, la réflexion, quand des hordes de gilets jaunes passent 8 jours à désigner des responsables qui démissionnent aussitôt ?

Florent Pagny craignait pour sa liberté de penser, je crains pour celle de notre société actuelle et celle que nous laisserons à nos enfants.

Je manque de mots pour expliquer à ces derniers pourquoi des individus souvent alcoolisés sur des ronds points veulent mettre le feu à des voitures, sous prétexte qu’elles sont allemandes…

Pourquoi faut-il agir avant de réfléchir ? Pourquoi faut-il peser le contre au détriment du pour ?

Naturellement, certains indicateurs économiques n’incitent pas à la béatitude, mais il faut parfois constater l’état de la pelouse de nos voisins avant de déclarer la nôtre moins verte que la leur…

Et ne jamais oublier d’où on vient, et quels efforts nos anciens ont dû accomplir pour que nous puissions jouir de nos privilèges…

Alors la liberté de revendiquer, le droit du peuple… toutes ces belles formules qui boostent l’audience des journaux télévisés, tout ça nous éloigne dramatiquement des fondamentaux et de nos priorités… l’éducation, le respect, l’empathie et la morale…

« Et pendant ce temps là, le chinois travaille !! » soupirait un de mes clients…

L’avenir nous dira bientôt où nous aura mené toute cette gabegie, mais au risque de jouer les poils à gratter, j’essaie de ne pas avoir la mémoire courte et de remettre les choses dans leur contexte.

Il y a moins d’1 an, L’Aude prenait l’eau de toute par, la Californie brûlait, Alexandre Benalla jouait les gros bras, Mélenchon les agités, et Donald Trump méprisait la planète…

Il y a 1 an, même Johnny mourait, Aznavour et Maurane, Higelin et France Gall…

« the show must go on » pour rester dans l’univers musical, mais tout ceci pour dire en guise de conclusion, qu’à l’instar des sphinx de l’antiquité, un peu de hauteur de vue de la part de nos concitoyens contribuerait grandement à l’amélioration de leur discernement.